Sélectionner une page
Le SEO est-il en train de s’évanouir ou d’évoluer ? 11

Le SEO est-il en train de s’évanouir ou d’évoluer ?

Des pros du web marketing ainsi que des experts en référencement ont annoncé depuis des années la mort du SEO. Étant sûrs de ce qu’ils avançaient, ils ne l’ont pas accordé le bénéfice du doute. Cependant, bien qu’ils soient convaincus de sa disparition, le SEO reste bel et bien en place. Plus encore, il est actuellement en pleine évolution et n’est pas prêt à mettre fin à son existence.

Les effets de l’annonce de la mort du SEO dans le référencement

L’annonce de disparition du SEO a réveillé une sérieuse conversation entre les experts en référencement. Certains sont allés jusqu’à dire qu’une partie du SEO comme le on page est en train de s’éteindre. Ce qui a été publié il y a deux ans dans le site américain Ahrefs suite à des profondes études sur le domaine. Ces recherches ont montré que cette partie du SEO ne pouvait pas demeurer éternellement. Qu’en effet, elle est déjà destinée à s’éteindre, que ce soit à court ou à moyen terme. Le netlinking a profité de cette occasion pour devenir le levier le plus important et facile à détecter par le moteur de recherche.
Cependant, en poussant les études plus loin, on peut constater une chose. La mort annoncée du SEO ainsi que le on page n’est qu’un élément de langage. Ce qui n’est pas arrivé pour la première fois. De plus, c’est l’auteur lui-même qui a précisé qu’elle donne toujours un résultat positif. La seule condition est que le contenu a une bonne qualité et est accompagné de bons backlinks. Quant à l’optimisation on page, elle nécessite un contenu valable. Dans le cas contraire, la recherche sera vouée à l’échec. La vraie question est donc : pourquoi avoir annoncé la disparition du SEO ?

Les raisons de l’annonce de la mort du SEO

En effet, lors des recherches effectuées par les experts en référencement, ils ont constaté que le SEO a un avenir incertain. Comme toute autre chose, il a besoin de certaines modifications afin de pouvoir s’adapter à l’évolution. Les algorithmes doivent donc être mis à jour suivant le développement de Google. Il doit également avoir une méthode de travail plus précise et plus stricte que celle d’autrefois. C’est cette loi, aussi dure qu’elle soit, qui doit être appliquée au référencement naturel. Dans tous les cas, si elle n’a pas réussi à mettre fin à l’existence du SEO, elle l’a, par contre, rendu plus fort.
Ainsi, le SEO a suivi l’évolution de Google qui n’a cessé de se développer au fil du temps. Un par un, Google a valorisé le référencement local, les sites mobiles friendly ainsi que le protocole http. De plus, si auparavant le moteur de recherche priorise les textes riches en mots clés, désormais ce n’est plus le cas. Les robots de recherche se concentrent de plus en plus sur la qualité ainsi que la longueur des contenus. Quant aux pratiques déraisonnables, ils seront littéralement chassés. Bref, pour augmenter son efficacité, Google a joué la complémentarité entre SEA et SEO. Dans tous les cas, cela n’a pas éteint le SEO, mais lui a permis de se développer encore plus.
Enfin, contrairement aux annonces qu’ont faites des experts en référencement, le SEO est bel et bien en place. Vous vous demandez peut-être comment cela est-il possible ? En effet, on a constaté que Google indique jusqu’à 30.000 pages. Chaque jour, les internautes effectuent 3,3 milliards requêtes. Ce qui permet au moteur de recherche de crawler 20 milliards de sites en seulement une journée. Le SEO ne va donc pas mourir, il est en train de se transformer suivant l’évolution du Google.

Les évolutions du SEO

Les mots clés et le contenu

Auparavant, les résultats de recherche sur Google se sont focalisés sur les mots clés. Peu importe la qualité du contenu, le plus important c’est que le texte soit doté de nombreux mots clés. En se répétant plusieurs fois dans le texte, ils auront plus de chance d’être indexés. Désormais, le SEO a modifié sa manière d’effectuer des recherches. Il se concentre plus sur le contenu que sur les mots clés. En examinant le texte, il peut estimer sa qualité. Ce qui construit le critère recherché pour que le site ou la page soit indexé par le moteur de recherche. Un texte riche en information est donc priorisé lors de l’indexation d’un site ou d’une page. Les rédacteurs et les référencer doivent ainsi adapter leur méthode de travail. Ils utiliseront un champ lexical varié au lieu de truffer le texte de mots clés.

Même procédure pour les liens. Jadis les référencer font en sorte de créer le plus de liens possible pour qu’il soit facilement retrouvé. Actuellement, grâce à la nouvelle méthode du netlink, le moteur de recherche se focalise sur la qualité. Il est donc privilégié d’avoir un seul bon lien au lieu d’en avoir plusieurs qui ne le sont pas. Cela permettra à Google de retracer votre site plus facilement.

Adaptation aux utilisateurs

Lorsqu’un internaute effectue une recherche sur Google, celui-ci fait en sorte que le résultat soit le plus adapté. Avant d’afficher les liens et les pages, il examine l’heure, le lieu ainsi que le support utilisé par l’utilisateur. Il prend également compte de ses dernières requêtes afin de savoir à quoi il s’attend. Cette stratégie lui permet d’adapter les résultats aux besoins de l’internaute. Pour ce faire, on utilise des outils qui sont de plus en plus puissants. Grâce aux expressions tapées par l’utilisateur, Google arrive à faire une analyse complète. Ce qui lui permet d’optimiser son travail.

Mis à jour de Google

Depuis sa création, Google n’a pas cessé de se développer afin de satisfaire au mieux ses visiteurs. Cette évolution lui permet de donner aux internautes de réponses plus pertinentes. Il y a environ 7ans, une mise à jour a été effectuée. Cela a permis aux internautes de trouver des contenus de qualité au lieu d’un simple texte truffé de mots clés. Ils auront donc plus de facultés à trouver ce dont ils ont besoin grâce à cette nouvelle stratégie. En 2013, Google a commencé à comprendre des champs lexicaux. Cette évolution du SEO a pour but de faciliter la navigation des utilisateurs et les satisfaire à maximum.